Vous êtes ici : Accueil > Publications/منشورات > Analyses

Le forum MEDays : un espace privilégié de la cause palestinienne

  • PDF
  • Imprimer

Aujourd’hui, jeudi 29 novembre 2012 est un jour important pour la Palestine et le monde arabe. Nous serons nombreux à avoir les yeux rivés sur New-York, ville abritant le siège des Nations Unies.

SAEB_BFFEn effet, 65 ans exactement après que la résolution des Nations Unies partageant la Palestine sous le mandat britannique fut adoptée (et rejetée à l'époque par les Arabes), l'Assemblée Générale de l’instance onusienne votera sur la demande du président Mahmoud Abbas pour le statut d'Etat non-membre de la Palestine.

Souvenons-nous que la toute première fois où ce projet fut dévoilé, fut à l’occasion de la 3e édition du Forum MEDays en novembre 2010. Saeb Erekat, négociateur en chef de l’Autorité palestinienne, avait alors présenté à Tanger ce qui se révèlera comme un véritable virage dans la stratégie diplomatique palestinienne à savoir : se détacher de la condition préalable du règlement définitif pour demander la reconnaissance en tant qu’Etat.

Présent par la suite en 2011, Saeb Erekat était venu de nouveau intervenir dans un forum qu’il considère comme « une plateforme privilégiée pour porter haut les revendications légitimes du peuple palestinien » et exprimer la ferme volonté des palestiniens à mener à bien cette entreprise.

Rappelons enfin que dans les trois dernières Déclarations de Tanger, texte sanctionnant les travaux du forum MEDays, l’Institut Amadeus avait à de nombreuses reprises appeler à œuvrer sans relâche au règlement du conflit israélo‐arabe, dans le cadre de la légalité internationale et sur la base d’une solution à deux États souverains avec Al Qods comme capitale du futur Etat Palestinien, un retour aux frontières de 1967et l’arrêt immédiat des colonisations. Le dernier texte datant du 17 novembre 2012 et matérialisant les travaux de la dernière édition des MEDays insistait sur l’impératif de soutenir plus que jamais la demande d'élévation de la Palestine au statut d'Etat non membre de l'ONU.

Suivez nous

A voir aussi