Vous êtes ici : Accueil > Orientations stratégiques > Axes thématiques > Développement durable et efficacité énergétique

Développement durable et efficacité énergétique

  • PDF
  • Imprimer

eolienneLe modèle de développement durable est complexe à mettre en œuvre puisqu’il repose sur un cadre international, des volontés étatiques, des savoir-faire et des filières industrielles et enfin et surtout sur une conscience citoyenne individuelle et collective. Il désigne l’exploitation pérenne des ressources de notre planète pour garantir un développement économique et social à long terme. L’Institut Amadeus s’interroge dès lors sur les implications de la mise en œuvre de ce concept au Maroc et plus généralement dans les pays du Sud.

L’Institut Amadeus lance des analyses et réfléchit autour de celle-ci lors du forum MEDays sur le développement des filières industrielles vertes, les réglementations étatiques, les négociations internationales et les évolutions sociétales en  Afrique du Nord. Construire l’économie sur le développement durable permettra à tout un continent de renforcer son poids et son influence sur le plan mondial.

L’Institut partage l’avis d’experts qui voient dans la crise économique mondiale actuelle une opportunité unique de repenser le développement. L’Institut Amadeus encourage tout particulièrement le déploiement des énergies vertes à travers le monde et plus particulièrement dans les pays du Sud qui offrent un potentiel inexploité notamment dans la production d’énergies renouvelables comme le solaire ou encore l’éolien.  La production d’énergies renouvelables par les pays du ‘’Sud’’ réduira la dépendance énergétique des Etats ne possédant pas de ressources hydrocarbures –c’est le cas du Royaume du Maroc qui a lancé son plan solaire en novembre 2009.

En outre, en Afrique du Nord, le positionnement sur la production d’énergies renouvelables est stratégique. La mise en œuvre du paquet législatif européen « énergie climat » autrement appelé « 20/20/20 » va obliger les pays de l’Union Européenne à augmenter leur production d’énergie renouvelable. Par leur proximité, les pays d’Afrique du Nord auront une place de choix dans ce nouveau marché qui leur offrira des débouchés certains pour les futures productions énergétiques vertes. Le projet DESERTEC participe par exemple à cette logique en voulant créer un véritable réseau de sites de production d’énergie renouvelable à l’échelle du MENA et leur exportation, en partie vers l’Union Européenne.

 

Suivez nous