Vous êtes ici : Accueil > Orientations stratégiques > Axes thématiques > Classe moyenne et mobilité sociale

Classe moyenne et mobilité sociale

  • PDF
  • Imprimer

classe-moyenneEn tant que force de réflexion marocaine, l’Institut Amadeus se penche sur la société du Royaume, en pleine mutation depuis une dizaine d’années. L’Institut cherche à accompagner cette modernisation, à en analyser les facteurs, à proposer des pistes pour en contourner les éventuels blocages.

L’émergence et la consolidation d’une classe moyenne au Maroc est un de ces signes de modernité. Mais l’existence même de classes moyennes, dont on parle au pluriel étant données la diversité et la complexité de cette strate sociale, reste problématique au Maroc. L’Institut cherche d’abord à déterminer, en se basant sur des critères pluriels, les caractéristiques des classes moyennes marocaines. Ensuite, les analyses de l’Institut, qui se veulent toujours tournées vers l’action, proposent des pistes pour améliorer la consolidation des classes moyennes au Maroc.

Cette formation de strates sociales dynamiques et tournées vers l’avenir ne sera possible que si les marocains peuvent espérer une mobilité sociale ascendante. La volonté d’innover et de moderniser ne se fera que si tous les marocains peuvent espérer améliorer leurs conditions de vie. Les analyses de la mobilité sociale au Maroc, de ses facteurs et de ses blocages, est donc également essentielle.

Parce que ces questions sont primordiales, l’Institut lance des programmes de recherche et des conférences sur les classes moyennes. L’Institut a notamment lancé en 2008 un cycle d’études sur les classes moyennes, analysant successivement leur rapport à la santé, à l’éducation, au logement et à la consommation. Le premier livre blanc sur les classes moyennes et l’éducation, premier résultat de ce cycle, est paru au printemps 2010. Une conférence et une table-ronde-débat ont été organisées dans le cadre de ce projet pour sensibiliser les décideurs des secteurs public et privé à cet enjeu primordial pour le Maroc.  

Suivez nous