Vous êtes ici : Accueil > Orientations stratégiques > Axes géographiques > Méditerranée

Entretien avec Isabelle Werenfels, SWP

  • PDF
  • Imprimer
Index de l'article
Entretien avec Isabelle Werenfels, SWP
Page 2
Page 3
Page 4
Toutes les pages
Photo_Isabelle_Werenfels

« La politique étrangère de l’Allemagne vis-à-vis du Maghreb est en train de changer »

Entretien avec Isabelle Werenfels, SWP

Le Dr. Werenfels est reconnue comme l’une des principales expertes de la coopération Euro-méditerranéenne en Allemagne. Elle est associée sénior à la “Stiftung für Politische Wissenschaft” (SWP), le plus influent think tank allemand pour les Affaires étrangères.

Alors que le président Sarkozy et la chancelière Merkel étudient les modalités d’une réanimation la politique méditerranéenne de l’UE, le Dr. Werenfels revient pour nous sur la manière dont l’Allemagne et les allemands perçoivent leurs intérêts au Maghreb.

 

 

PdfTélécharger l'entretien au format Pdf

 

 

 

Lentretien_du_mois

 

 

Propos recueillis par Frederic Baranger

Centre de Recherche de l'Institut Amadeus

Traduit de l’anglais par Olivier Deau


Alors que le président Sarkozy et la chancelière Merkel étudient les modalités d’une réanimation la politique méditerranéenne de l’UE, le Dr. Werenfels revient pour nous sur la manière dont l’Allemagne et les allemands perçoivent leurs intérêts au Maghreb.

Malgré sa forte position commerciale, les liens économiques et politiques de l’Allemagne avec la région Maghreb ne sont pas établis d’aussi longue date que ceux de la France, de l’Espagne, ou de l’Italie voisines. Pour des raisons à la fois historiques et de politique intérieure, l’Allemagne s’est opposée aux interventions en Iraq et en Libye.

Malgré cela, l’Allemagne ne veut pas être marginalisée dans la politique de voisinage de l’UE au Maghreb ; l’Allemagne garde un rôle central dans les processus de décision de la coopération avancée entre l’Europe et les pays arabes.

Pas à pas, l’Allemagne défini ses relations extérieures autour de relations commerciales étroites et d’un soutien aux transformations démocratiques.

 

Quelle est la spécificité de l’approche allemande dans la construction de la politique de voisinage de l’Union européenne ?

Au sein de l’Union européenne, l’Allemagne a depuis longtemps mis l’accent sur les évolutions normatives – à commencer par les droits de l’homme et les réformes politiques -, beaucoup plus que les pays riverains de la méditerranée et notamment la France. Les pays européens riverains de la Méditerranée ont toujours été plus timorés sur ces sujets, en faisant passer les impératifs de préservation des libertés civiles après la stabilité régionale et les intérêts commerciaux.

A l’instar des pays scandinaves, l’Allemagne a insisté pour donner plus d’importance aux réformes politiques et à la construction de l’Etat de droit dans la coopération euro-méditerranéenne. D’ailleurs le concept de « partenariat transformationnel », qui guide aujourd’hui les nouvelles politiques européennes dans la région, a été forgé en Allemagne.



Suivez nous

A voir aussi