Vous êtes ici : Accueil > Orientations stratégiques > Axes géographiques > Maghreb

Le Maghreb agricole

  • PDF
  • Imprimer
Index de l'article
Le Maghreb agricole
Page 2
Page 3
Page 4
Toutes les pages

Parce qu’elle occupe une place déterminante dans les économies et les sociétés maghrébines, l’Institut Amadeus propose une analyse sur les enjeux et les perspectives de l’agriculture au Maghreb. Les multiples enjeux de l’agriculture maghrébine (sécurité alimentaire, échanges commerciaux, développement rural, environnement…) devraient pousse au développement des échanges et des coopérations entre le Maroc, la Tunisie et l’Algérie – et mêne au-delà, avec les pays du Nord de l’Afrique.

Une coopération renforcée permettrait ainsi au Maroc et à ses voisins de sécuriser leurs approvisionnements et de bénéficier des complémentarités de leurs agricultures et de leurs industries. Dans l’entretien du mois, Francis Ghilez prône par exemple la constitution d’un pôle industriel de production d’engrais, qui pourrait constituer première étape vers des accords agricoles.    

Télécharger le document



Introduction

La mondialisation des marchés et la volatilité des cours alimentaires mondiaux, dont la hausse a eu des conséquences dramatiques en 2007 et 2008 (Rappelons que l’indice FAO des prix alimentaires est passé de 139 à 219 entre février 2007 et février 2008 (base 100 en octobre 1998). Source FAO : www.fao.org/worldfoodsituation/FoodPricesIndex/en), rendent inévitables les discussions sur la sécurité alimentaire. Réunis à Rabat au début du mois d’avril 2010, des experts et des représentants des pays de l’Union du Maghreb Arabe (UMA) ont poursuivis des discussions sur l’élaboration d’une vision stratégique commune de l’agriculture (Réunion de prospectives entre experts maghrébins et internationaux, pour une vision stratégique entre 2010 et 2020)  .

Les pays du Maghreb, même s’ils ont chacun leurs particularités socio-économiques, ont des problématiques communes. Sur l’agriculture, de nombreuses questions sont transversales. Dans des pays où une très grande partie de la population travaille dans ce secteur, la gestion du secteur primaire et de l’Industrie Agro-alimentaire (IAA) est essentielle. Il semble alors tout à fait logique que ces pays s’associent et cherchent à organiser leurs productions, leurs échanges de produits agricoles. La réunion de Rabat allait dans ce sens, même si certains blocages bien connus empêchent aujourd’hui encore l’UMA d’avancer.

Quels sont les enjeux futurs de l’agriculture au Maghreb, et pourquoi, de notre point de vue, les pays du Maghreb ont intérêt à mettre en place une coopération forte dans le domaine de l’agriculture ?



Suivez nous