Webinaire : La relation Maroc – Union Européenne à l’aune de la crise avec l’Espagne

L’Institut Amadeus a organisé, Mercredi 2 juin 2021, une table ronde virtuelle sous le thème « La relation Maroc – Union Européenne à l’aune de la crise avec l’Espagne : Une vaine tentative de l’Espagne d’européaniser la crise et une opportunité réelle de réaffirmer l’importance d’un partenariat équilibré entre le Maroc et l’UE ». Cet événement a connu la participation de personnalités politiques et académiques marocaines et européennes.

 

Les intervenants ont abordé la crise diplomatique maroco-espagnole et se sont accordés sur le caractère incompréhensible et mal mesuré de la décision espagnole d’accueillir, en pleine conscience, sur le territoire ibérique, dans des conditions troubles et en totale infraction avec les règles Schengen, le leader d’un mouvement séparatiste armé hostile à l’intégrité territoriale du Maroc, poursuivi en Espagne à la suite de plusieurs graves accusations. Il a été admis que cette décision dénote une profonde méconnaissance du Royaume en ce qu’elle constitue une attaque frontale contre l’un de ses piliers sacrés.

 

Les intervenants se sont également interrogés sur l’intérêt du gouvernement espagnol à amorcer une telle crise avec le Maroc. Il a été rappelé à cette occasion que l’idéologie n’avait pas de place dans la diplomatie, d’autant plus lorsqu’il s’agit de la relation avec un partenaire stratégique, voisin immédiat de l’Europe.

 

Le caractère cyclique des relations maroco-espagnoles, victimes depuis Novembre 2019 de la politique confuse du gouvernement Sanchez, dont la position ambiguë et cynique dessert la politique étrangère de l’Espagne, a été mis en exergue durant les débats.

 

Tout en réfutant l’idée entretenue par le gouvernement espagnol d’une européanisation des tensions, les intervenants ont également souligné la nécessité d’amorcer la désescalade à travers, notamment, la médiation de pays tiers. Ils ont, par ailleurs, considéré les Hautes Instructions Royales relatives au rapatriement de mineurs non-accompagnés comme un geste de bonne volonté du Maroc, à même de faire la démonstration, notamment auprès des opinions publiques européennes, que la crise actuelle n’est en rien liée à la question migratoire.

 

Les continents africain et européen ayant une destinée régionale commune, prenant la forme d’une configuration de verticalité, il est aujourd’hui inconcevable, pour certains intervenants, d’accuser d’une exception, qui serait l’Espagne, comme facteur de blocage de la transversalité Afrique-Europe.

 

Les intervenants ayant pris part à cette rencontre :

 

– M. Khalid Benhammou : Directeur Général de Sahara Wind (modérateur)

– Son Excellence M. Hubert Védrine : Ancien Ministre des Affaires Etrangères et Président de Hubert Védrine Conseil

– Son Excellence M. Paulo Portas : Ancien Vice-premier Ministre et Ministre des Affaires Étrangères du Portugal

– Dr. Yasmine Hasnaoui : Spécialiste en politique étrangère du Maghreb, membre du bureau exécutif de l’Institut des Etudes Sahariennes Al Andalous

– Dr. Charles Saint-prot : Universitaire, Directeur Général de l’Observatoire d’Etudes Géopolitiques

– Dr. Mehdi Alioua : Docteur en sociologie, Professeur-Associé Sciences Po Rabat à l’Université Internationale de Rabat

– M. Emmanuel Dupuy : Président de l’Institut de Prospective et de Sécurité en Europe (IPSE)

Partagez cet article sur :

Articles liés